Erispoë (Roi de Bretagne de 851 à 857)

 

         Erispoë succède à son père Nominoë à la tête de la Bretagne en 851 et doit à son tour affronter Charles Le Chauve qui tente de profiter de la mort de ce dernier pour ramener les bretons à l'obéissance. Cette confrontation a eu lieu du 21 au 23 août 851 à Jengland-Beslé au nord est de Redon sur la Vilaine. Une fois encore, les bretons l'emportèrent grâce à l'efficacité de leur cavalerie, malgré la supériorité numérique des francs. Après cette bataille, Erispoë rencontra Charles le Chauve à Angers et un accord de paix fut conclu à l'automne 851. Selon les annales de Saint-Bertin1: "Erispoë, fils de Nominoë, venu auprès de Charles, en la cité d'Angers se soumet à la dation des mains et lui sont donnés tant les insignes de la royauté que les ressorts de son père, étant ajoutés le Rennais, le Nantais, et le Retz". La Bretagne devient donc officiellement un royaume, et Erispoë le premier roi de Bretagne, et gagna définitivement les villes de Rennes, de Nantes s'étendant jusqu'à la Mayenne et le sud de la Loire. En contrepartie, Erispoë consent à devenir le vassal du roi Charles en lui prêtant serment de fidélité main dans la main.

     En 853, comme en 843, la ville de Nantes est de nouveau pillée par les Normands ou plutôt novégiens, Erispoë leur fait la guerre aidé du danois Cédric neveu du roi du Danemark, laquelle se termine par le départ des normands vers 855. Cédric se fera tué quelques temps après par les troupes de Charles le Chauve.

ch breton

     Devenu un roi puissant, Erispoë traite d'égal à égal avec Charles, roi de France et se permettra même de proposer une alliance à la France pour entre autre contrer les invasions vikings. En 856 lors de l'entrevue de Louviers, il est question de marier Louis le Bègue fils de Charles avec une fille d'Erispoë. "Erispoë donne le duché du Mans à Louis, fils du roi, jusqu'à la route qui conduit de Paris à Tours et il établit ce prince pour régner sur cette contrée". Mais le mariage ne se fait pas et cette diplomatie matrimoniale sera une des raisons du mécontentement et du complot qui entraîne sa mort.

     Son règne s'achève en novembre 857 par son assassinat sur l'autel de l'église de Talensac (35), par un certain Almar sous ordre de son successeur et cousin Salaün ou Salomon, ce dernier craignait de voir les francs s'emparer de la Bretagne après ce mariage.                                                                                                    

1 Annales quasi officielles du royaume de Francie Occidentale.                           

                                                                                             

                                                                                                      Photo d'époque :-) d'un soldat Breton montant la garde    

 

 

Erispoë roi de Bretagne

Gravure datant de 1810 environ (auteur inconnu)

 

Powered by Spearhead Software Labs Joomla Facebook Like Button

Voir Sources